Auf den Spuren der Habsburger

La forteresse de Schattenburg

La forteresse de Schattenburg
La forteresse de Schattenburg
© WTG Feldkirch

Le nom de la forteresse vient du mot moyen haut allemand «schade» et signifie littéralement: celle qui prévient les dommages («Schadenabwendende»). On parle de manière latinisée occasionnellement de «mont fortifié»: mons fortis, les héritiers des comtes de Bregenz en ayant dérivé leur nom de Montfort. Les Montfort n'ont en conséquence aucune relation avec la famille noble française et anglo-romane du même nom.
La forteresse a été érigée au moment de la fondation de la cité et a été intégrée dans la ligne de défense. Les bâtiments les plus anciens sont dus au comte Hugo Ier de Montfort. La forteresse fut de 1390 à 1773 le domicile des baillis habsbourgeois.
La forteresse a été considérablement détruite en 1405, lors des guerres d'Appenzell et a été ensuite reconstruite. Le corps de l'édifice édifié très massivement avec ses quatre tours en annexe a été agrandi en plusieurs phases et adapté au goût du jour.
La démolition prévue en 1806 n'eut pas lieu et la ville acheta en 1825 la forteresse abandonnée et y aménagea une caserne. Le bâtiment accueille aujourd'hui entre autres un musée local et un restaurant. Des concerts sont régulièrement organisés en été dans la cour de la forteresse.
La visite de l'établissement se fait après une inscription préalable.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)