Auf den Spuren der Habsburger

La fondation du couvent et du monastère de Königsfelden

La reine Agnès fondatrice du couvent
La reine Agnès fondatrice du couvent.
© Die Habsburger zwischen Rhein und Donau

À proximité de l'emplacement du crime fut édifiée tout d'abord une chapelle et ensuite un couvent. Le couvent fut fondé par la veuve de l'assassiné, Élisabeth, qui commença également les travaux de construction. Après sa mort précoce en l'an 1313, sa fille veuve, Agnès de Hongrie, prit le couvent sous sa protection et le mena à sa pleine apogée.
Un monastère de franciscains et un couvent de clarisses possédaient chacun une partie de l'abbaye de part et d'autre de l'église. Leurs bâtiments d'intendance et ceux séculiers furent entourés d'un mur élevé d'enceinte, ce qui donna l'impression d'une petite ville fortifiée.

Heures d'ouverture:
D'avril à octobre: de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h
De novembre à mars: de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h
Renseignements et visites guidées: Église du couvent de Königsfelden: 0041 056 441 88 33 Services archéologiques du canton à Brugg: 0041 056 462 48 11 Lég.: La reine Agnès fondatrice du couvent. Visites: pendant les heures d'ouverture Visites guidées: sur rendez-vous préalable en d/f/e

Visite

Visites: pendant les heures d'ouverture

Visites guidées
Visites guidées: sur rendez-vous préalable en d/f/e

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)