Auf den Spuren der Habsburger

Le rôle du Tyrol dans l'histoire de l'Autriche

La maison appelée «Goldenes-Dachl-Gebäude» à Innsbruck
La maison appelée «Goldenes-Dachl-Gebäude» à Innsbruck, siège de l'administration autrichienne.

Les goûts et le mode de vie du futur empereur Maximilien Ier ne sont, sans doute, pas étrangers au fait que la ville d'Innsbruck devienne, avant Vienne, le siège de la première autorité administrative dominant sur l'ensemble des territoires autrichiens. La richesse économique du Tyrol, pays de passage et d'exploitation minière, mais aussi l'amour de Maximilien pour la chasse conditionnent ses relations, qui dureront toute sa vie, avec ce pays montagneux et rude, où Maximilien séjourne beaucoup plus souvent que dans les autres pays héréditaires du duché d'Autriche. C'est également au Tyrol qu'il entreprend ses réformes, parmi lesquelles il faut compter la création et l'établissement à Innsbruck, en 1497, de l'autorité administrative centralisée.Après son mariage, en secondes noces, avec Bianca Maria Sforza de Milan (1494), Maximilien fait transformer la simple et étroite maison en saillie du «Neuer Hof» en une maison de luxe qui porte aujourd'hui le nom de «Goldenes Dachl», nom donné en raison de son toit en appentis en cuivre doré.

Monument funéraire
Monument funéraire du haut officier du Tyrol, adversaire des Turcs, Leonhard von Völs le Jeune (mort 1545), dans la cathédrale Saint-Etienne de Vienne.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)