Auf den Spuren der Habsburger

L'héritage de Rodolphe

L'empereur Frédéric II.
L'empereur Frédéric II. Dans sa jeunesse, Rodolphe séjourne souvent à la cour impériale des Hohenstaufen en Italie.

L'important patrimoine, les droits comtaux et les avoueries ecclésiastiques des comtes de Habsbourg en Alsace, en Forêt-Noire, en Argovie et Zurich sont longtemps transmis par succession indivise à un seul fils. C'est ainsi que la famille de Habsbourg devient au XIIIe siècle une maison noble connue dans le sud-ouest du Saint Empire romain germanique. Les Habsbourg entretiennent des relations personnelles avec la Maison souveraine des Hohenstaufen. L'empereur Frédéric II témoigne de sa reconnaissance envers cette famille en devenant parrain du jeune Rodolphe. C'est Albert IV, père de Rodolphe, qui doit partager pour la première fois l'héritage. Son plus jeune frère fonde, avec sa part, la lignée des Habsbourg-Laufenbourg. En 1240, Rodolphe reprend, à 22 ans, la succession indivise et devient seul héritier de l'immense possession de son père. Tout comme ses ancêtres, Rodolphe soutient l'empereur lors de ses campagnes. Sa fidélité envers l'empereur, et plus tard envers le roi Conrad IV, lui vaut de généreuses récompenses.

Rodolphe comme le fondateur de la généalogie des Habsbourg
Rodolphe est représenté symboliquement comme le fondateur de la généalogie des Habsbourg. En effet, en tant que comte, puis roi, il a octroyé à la dynastie respect, autorité et gloire.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)