Auf den Spuren der Habsburger

Le roi Albert, duc d'Autriche

Le roi Albert est assassiné
Le roi Albert est assassiné par Jean et ses adeptes sur les rives de la Reuss près de Brugg.

Rodolphe donne à son nouveau-né, son fils Albert, le titre de duc d'Autriche. C'est ainsi que les Habsbourg sont les deuxièmes, après les Babenberg, à pouvoir nommer les ducs légitimés officiellement par l'Empire. Albert est un souverain énergique. Même pour les tâches ponctuelles, il s'oblige à s'entourer de vassaux souabes, sans tenir compte de la noblesse indigène. Ceci soulève une résistance qui éclate ouvertement après la mort du roi Rodolphe en 1291. Cependant, Albert est un bon négociateur et réussit même à être élu roi, sept ans plus tard. Au premier plan de sa politique offensive, il veut instaurer une monarchie héréditaire habsbourgeoise. Dans ce but, Albert s'allie même avec le roi de France. Mais il est mis une fin brutale à ses projets prometteurs. Albert est victime d'une conspiration et assassiné de dos en 1308 par son neveu Jean. Il faudra attendre plus d'un siècle avant que les Habsbourg remontent sur le trône du Saint Empire romain germanique.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)