Auf den Spuren der Habsburger

La Réforme protestante

Martin Luther
Pour Luther, les pasteurs doivent assurer avant tout la prédication de l'Ecriture Sainte.)

En 1521, Luther est condamné comme hérétique. Mais ses thèses se répandent rapidement dans l'Empire, la population y prêtant une oreille attentive en raison de l'incapacité des clercs romains à donner une réponse acceptable aux questions spirituelles des fidèles. Ils proposent le rachat des fautes par des bonnes oeuvres et l'achat d'indulgences, alors que Luther assure que seule la Foi en Dieu sauve et que la Miséricorde divine est toujours de loin supérieure aux efforts des hommes pour se racheter. Le Concile de Trente (1545-1563) réaffirme la théologie catholique du Salut par les oeuvres, avec l'aide des sacrements et des saints. Mais le conflit s'est déjà déplacé sur le terrain politique. En 1555, la Paix d'Augsbourg met temporairement fin aux guerres de religion en Allemagne, mais marque également l'échec de Charles Quint et de son frère Ferdinand qui voulaient réconcilier toute la Chrétienté sous l'autorité de l'empereur. La Paix d'Augsbourg institue le principe politique du «Cujus regio, ejus religio», c'est-à-dire le droit des princes ou des villes dépendant directement de l'Empire à choisir librement entre la religion catholique et la religion luthérienne.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)