Auf den Spuren der Habsburger

Les Habsbourg au Tyrol

Plaque de bronze
Plaque de bronze, en souvenir de la reconstruction de la route du FernpaĂź, en 1543.

Conformément à l'acte du 26 janvier 1363, la comtesse héritière Marguerite de Tyrol-Görz lègue son comté de Tyrol - Etsch (Haut-Adige), Eisack (Isarco) et Inn - à ses cousins habsbourgeois, les ducs Rodolphe IV, Albert III et Léopold III. Le comté de Tyrol n'est cependant pas rattaché au duché d'Autriche, mais les ducs d'Autriche, qui sont déjà ducs de Styrie et de Carinthie, portent dès lors également le titre de ducs de Tyrol. Déjà après quelques décennies de règne des ducs d'Autriche au Tyrol, ce pays de montagnes se considère manifestement comme faisant partie des territoires autrichiens. La pierre portant les armoiries de l'Autriche, fixée en 1454 à côté du blason du Tyrol sur l'ancienne porte de Mils à Hall en Tyrol, témoigne de cet attachement. Les mots «AN END», la version tyrolienne de la célèbre phrase de l'empereur Frédéric III, associée aux armoiries d'Autriche, forment la devise suivante (AEIOV = Austria Erit In Orbe Ultima): An End Ist Österreich = ohne Ende ist Österreich = l'Autriche est infinie.

Relief des armoiries de l'Autriche de 1454
Relief des armoiries de l'Autriche de 1454 à Hall en Tyrol, avec la devise «AN END (ist Österreich) = AEIO», ce qui signifie que l'Autriche est infinie.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)