Auf den Spuren der Habsburger

L'héritage de Ferrette

Le représentant de l'archiduc, le comte de Ferrette
Le représentant de l'archiduc, le comte de Ferrette, prête serment de fidélité à l'évêque de Bâle pour le comté, passé définitivement aux Habsbourg à la mort de Jeanne en 1351.

La mort d'Ulrich III de Ferrette à Bâle le 11 mars 1324 marque un tournant décisif dans l'histoire de la Haute-Alsace. L'héritage qu'il laisse à ses deux filles comprend le Sundgau, le sud des Vosges (avec le col de Bussang), la Porte de Bourgogne, la frange nord du Jura. On y trouve les villes de Delle, Thann, Altkirch. Dès l'annonce du décès, Léopold d'Autriche comprend tout l'avantage qu'il y a à réagir rapidement: il envoie son jeune frère Albert, encore célibataire, discuter avec la veuve d'Ulrich III et obtenir la main de la fille aînée, Jeanne. La veuve, Jeanne de Montbéliard, obtient pour sa cadette Ursule une substantielle indemnisation. Les négociations allèrent bon train puisque dès le 17 mars Jeanne passa contrat avec Albert à Thann. Albert mérita bien son surnom de «Sage», car ce mariage permit à sa famille de mettre la main sur le seul ensemble politique compact d'Alsace. Autre conséquence capitale: grâce à ce mariage, aucun des frères d'Albert n'ayant laissé d'enfants, les fils d'Albert et de Jeanne de Ferrette furent les seuls à perpétuer la race des Habsbourg.

Statues d'Albert et de Jeanne au Stephansdom de Vienne
Statues d'Albert et de Jeanne au Stephansdom de Vienne. Albert a été une des grandes têtes politiques de la famille de Habsbourg. Négociateur dans l'âme, paralysé par la polyarthrite, il préférait les discussions à la guerre, même avec les Confédérés suisses.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)