Auf den Spuren der Habsburger

Roi et Empereur

Jakob Fugger
Jakob Fugger "le Riche" se présente ici comme seigneur marchand ayant un grand savoir-vivre, avec un chapeau vénitien. Cependant cette représentation semble simple et contraste avec le pouvoir réel de la dynastie Fugger au temps de Charles. Les Habsbourg, chroniquement en manque d'argent, se confient toujours dans la générosité de ces "princes marchands". En outre, Charles en arrive même à s'adresser à la Castille pour de l'argent, devenue riche par ses conquêtes.

Charles est nĂ© duc de Bourgogne, hĂ©ritier direct de sa grand-mère Marie de Bourgogne. Les relations familiales par sa mère Jeanne de Castille lui assurent la lĂ©gitimitĂ© royale sur toute l'Espagne alors que celle-ci dĂ©couvrait des nouvelles terres outre-mer et les integrait dans son royaume. Il monte sur le trĂ´ne en tant que roi Charles Ier d'Espagne (Carlos primero) alors qu'il est âgĂ© de seize ans. En mĂŞme temps, il devient maĂ®tre des royaumes de Naples et de Sicile, appartenant Ă  l'Espagne. A la mort de l'empereur Maximilien Ier, il prend le pouvoir du Saint Empire en 1519, en tant que roi Charles V. Cependant il doit cet honneur plus Ă  l'argent des familles marchandes d'Augsburg, les Fugger notamment, qu'aux relations familiales de son père. Toutefois, en tant que petit-fils de Maximilien, souverain très aimĂ© par le peuple, son accession au trĂ´ne du Saint Empire Ă©tait favorisĂ©e. Avec le consentement du Pape, il peut dès avant le couronnement porter le titre d'Empereur du Saint Empire Romain.

 

Le monarque, âgĂ© de seulement dix-neuf ans, rĂ©uni ainsi 70 titres seigneuriaux ou honorifiques en sa personne. Ce sont les rĂ©sultats d'une politique familiale et de mariages, menĂ©e habilement par les Habsbourg pendant des siècles: Charles est le premier, mais aussi le seul de la dynastie Ă  regner sur un empire.

Kaiser Karl V. im Jahre 1533
L'empereur Charles Quint en 1533, représenté en chevalier avec un riche col en cuir espagnol et un manteau en fourrure de zibeline, ainsi qu'une épée, un poignard. L'attribut princier que le peintre confie au roi est le chien. Dans l'ensemble, ce portrait de plein pied correspond à la représentation des seigneurs selon la mode de la Renaissance, coupant avec l'habitude des bustes. Bien que Charles ne soit âgé que de 33 ans sur cette représentation, on voit clairement qu'il a la charge d'un empire.
Königin Isabella von Portugal
La reine Isabelle de Portugal, fière impératrice aux côtés de Charles Quint. N'ayant jamais quitté la péninsule hibérique, les moments qu'elle passe avec son mari voyageur sont très courts. Elle donne à Charles six enfants, dont Philippe, le futur roi d'Espagne et du Portugal, ainsi que Marie, future impratrice aux côtés de Maximilien II. Isabelle n'a jamais reçu l'appellation "la Belle", alors qu'elle incarnait la beauté même, comme son beau-père.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)