Auf den Spuren der Habsburger

Le Tyrol et le territoire rhétique

La «Fürstenburg»
La «Fürstenburg» du prince-évêque de Coire, près de Burgeis dans le Vinschgau.

Le Vinschgau: Contrairement à la Haute-Engadine qui est restée territoire rhétique, la Basse-Engadine, avec Tarasp, est intégrée en 916 au comté du Vinschgau pour devenir, en 1027, un fief du prince-évêque de Trente. Suivant la tendance générale de l'époque, les évêques de Coire cherchent également à développer leur diocèse en un territoire seigneurial laïc. Ils se heurtent alors aux intérêts non seulement des comtes de Tyrol, mais aussi des seigneurs de Matsch qui, bien que baillis du chapitre de Coire, poursuivent l'idée expansionniste d'un territoire seigneurial dans le Haut-Vinschgau. Les princes-évêques de Coire, puis les Grisons, manifestent leur volonté toujours plus pressante de conquérir la Basse-Engadine. Ce n'est que le prince tyrolien, l'archiduc Ferdinand Charles d'Autriche, qui, par manque d'argent, se voit dans l'obligation de céder à cette pression en 1652. Mais Tarasp n'est pas compris dans la vente et fera partie, jusqu'en 1803, du Tyrol autrichien.

Fresque de 1160
Fresque de 1160 environ, dans la crypte du monastère de Marienberg, représentant, notamment, l'évêque de Coire et l'abbé de Marienberg.
L'ancien château fort tyrolien de Tarasp
L'ancien château fort tyrolien de Tarasp en Basse-Engadine.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)