Auf den Spuren der Habsburger

Feldkirch

L'am√©nagement de la cit√© m√©di√©vale de Feldkirch est enti√®rement pr√©serv√© et est consid√©r√©e comme √©tant la mieux conserv√©e de toute la r√©gion du Vorarlberg. C'est pourquoi, la vieille ville est libre de toute circulation et est class√©e monument historique. Son embl√®me, la forteresse de Schattenburg des comtes de Montfort, tr√īne au dessus de la ville. Cette lign√©e de comtes qui fonda la cit√© √† la fin du 13e si√®cle marqua l'aspect de la ville avec ses √©difices. L'ancienne richesse de Feldkirch est bas√©e sur sa position favorable aux transports qui a men√© la ville √† la prosp√©rit√© et √† l'autonomie, ces signes sont encore bien visibles √† travers les t√©moignages de pierre, auxquels les nombreuses guerres et aussi le d√©clin √©conomique du milieu du 17e si√®cle ne purent rien faire.
Feldkirch est encore aujourd'hui favoris√©e par les transports: pr√®s de la Suisse et du Liechtenstein et √† seulement une demi-heure du but d'excursion qu'est le lac de Constance, o√Ļ l'on peut d√©couvrir d'autres villes d'importance historique.
Le comt√© de Feldkirch fut sans interruption depuis 1436 sous la souverainet√© autrichienne (jusqu'en 1918) et offrit √† la dynastie un acc√®s s√Ľr √† ses possessions au Tyrol.

Feldkirch se situe juste sur l'embouchure de l'Ill dans le Rhin et offre une belle vue sur la vallée du Rhin.

L'histoire

842 Premi√®re mention de Feldkirch dans le registre foncier rh√©tique en tant que localit√© ¬ęad Feldkirichun¬Ľ.
1190 Transfert de la résidence des comtes de Montfort à Feldkirch. La forteresse de Schattenburg qui y est édifiée devient un centre de la culture chevaleresque. Le comte Hugo Ier de Montfort marque Feldkirch jusqu'à sa mort vers 1230.
1208 La localit√© de Feldkirch est encore appel√©e village (vicus), mais 10 ann√©es plus tard, elle appara√ģt dans l'acte de fondation de la commanderie de St Jean en tant que cit√© (civitas). Le premier maire de la cit√© est nomm√© en 1255.
1258 et 1270: les Montfort divisent les biens de famille et perdent beaucoup de leur influence régionale; sur ce, ils se mettent temporairement au service des Habsbourg.
1267 Le comt√© de Montfort-Feldkirch na√ģt d'une nouvelle division de l'h√©ritage.
1269/70 Le comte Rodolphe IV de Habsbourg, le futur roi, fait la guerre aux Montfort. Il part également en guerre contre les comtes alors qu'il règne sous le nom du roi Rodolphe Ier: entre 1286 et 1290.
1313 L'empereur Henri VII concède à Feldkirch la charte de la ville de Lindau. Les Walser s'établissent dans la région.
1322 Rodolphe de Montfort-Feldkirch devient évêque de Chur et de Constance.
1355 Attaque par surprise des comtes de Montfort-Feldkirch contre leur propre ville.
1360 La lignée de Feldkirch des comtes de Montfort devient définitivement vassale des Habsbourg. Feldkirch obtient par la suite la haute justice.
1375/77 Les Habsbourg, sous le duc Léopold III, acquièrent par achat le comté de Feldkirch et la région intérieure du Bregenzerwald.
1377 La grande lettre de franchises de la cité est confirmée, mais la suprématie des corporations perd rapidement de son influence.
1387 Le dernier Montfort de Feldkirch, le comte Rodolphe, construit la route du col du Septimer.
1390 La lignée des Montfort-Feldkirch s'éteint avec Rodolphe. Feldkirch n'est plus une ville de résidence.
1405 Feldkirch est la principale localité de la Ligue du lac (avec Appenzell et St Gall) qui est à nouveau dissoute en 1408 avec la paix de Constance.
1412 Feldkirch devient un lieu de réunion des représentants à la diète autrichienne.
1414 Au cours de sa fuite, le pape Jean XXIII vient également à Feldkirch au moment du concile de Constance.
1436 À la mort du comte Frédéric de Toggenbourg qui a soumis Feldkirch en 1425 à son pouvoir absolu, Feldkirch redevient habsbourgeoise. Les éléments sécessionnistes se multiplient en ville contre les Confédérés. Lettre de franchises du duc Frédéric du Tyrol.
1443 La première poste officielle est établie entre Feldkirch et la cour de Vienne.
1474 La ¬ęPaix perp√©tuelle¬Ľ entre les Habsbourg-Autriche et les Conf√©d√©r√©s est conclue √† Feldkirch.
1489 Feldkirch adhère à la Ligue souabe.
1499 Feldkirch combat lors de la guerre de Souabe au c√īt√© des Habsbourg, les Conf√©d√©r√©s s'emparent provisoirement du site. Les hostilit√©s se terminent avec la paix de B√Ęle.
1510 Empereur Maximilien Ier à Feldkirch.
1523 Feldkirch se dispute la capitale régionale en concurrence avec Bregenz.
1546 Guerre de Smalkalde: l'affaiblissement durable des transports à grande distance est également perceptible à Feldkirch.
1610 Le monastère de St Jean et sa propriété passent au puissant monastère bénédictin de Weingarten. Weingarten se retire en 1695 de Feldkirch.
1647 Feldkirch est occupée lors de la guerre de Trente Ans par les Suédois.
1697 Un incendie détruit presque complètement la ville.
1722 Feldkirch reconna√ģt la ¬ęPragmatique sanction¬Ľ de Marie-Th√©r√®se. Marie-Th√©r√®se prend des mesures de stabilisation politique √† Feldkirch, avec entre autres une r√©forme administrative.
1806 Dissolution du Saint Empire Romain Germanique. Feldkirch échoit à la Bavière. Par la suite, dissolution de la diète des représentants et introduction de la législation communale bavaroise.
1848 Les années révolutionnaires touchent également Feldkirch.
1872 La construction de la ligne de chemin de fer du Vorarlberg commence sous la direction du révolutionnaire Carl Ganahl.
1919 L'empereur Charles et son √©pouse l'imp√©ratrice Zita quittent leur ancien fief d'Autriche en passant par Feldkirch. L'empereur d√©savoue les accords avec ¬ęl'Autriche allemande¬Ľ dans le manifeste appel√© manifeste d'adieu de Feldkirch.
1968 Feldkirch devient un diocèse autonome et le siège de l'évêché de la province.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)