Auf den Spuren der Habsburger

L'histoire

À l'origine, seul le couvent au-dessus du village d'Altdorf sur le bord oriental de la vallée du Schussen porta le nom de Weingarten. L'élévation de la localité en ville initia seulement en l'an 1865 un changement de nom et la ville s'appela dès lors Weingarten.
Une localité plus grande qui devint le centre de la province du Schussen et de la cour du roi franc s'y trouvait déjà à l'époque alémanique. Le domaine royal passa aux Welf dont la présence dans la vallée du Schussen est documentée depuis le 9e siècle. Henri Welf, père de l'évêque Conrad de Constance qui fut plus tard canonisé, fonda un couvent durant la première moitié du 10e siècle sur le mont Martin. Le duc Welf IV remplaça près de 100 ans plus tard les nonnes par les moines bénédictins du monastère des Welf d'Altomünster. Le monastère reçut le nom de Weingarten. Le monastère, nécropole des ducs, a été richement doté. Weingarten dut beaucoup aux Welf, mais la localité d'Altdorf au-dessous du monastère vécue dans l'ombre du monastère de Weingarten, ainsi que de la proche ville impériale de Ravensburg en plein développement.
La localité n'a pu pas vraiment se développer dans ces conditions. Le privilège de tenir marché de l'empereur Charles IV de 1377 a été annulé à cause de la protestation de Ravensburg; les habitants d'Altdorf prétendirent toutefois à l'inverse à la juridiction de vie et de mort octroyée la même année. La situation ne s'améliora qu'en 1486 avec la mise en gage du baillage impérial aux Habsbourg-Autriche. Le voisinage du monastère possédant des propriétés foncières et des serfs à Altdorf fut tout d'abord encore un motif aux querelles entre le monastère et le baillage qui purent cependant être réglées en 1531-33. Les Habsbourg n'arrivèrent néanmoins pas à placer le monastère sous leur souveraineté.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)