Auf den Spuren der Habsburger

Chapelle Saint-Erhard

Peu après sa nomination dans sa ville natale en 1570, le curĂ© Jean Rasser transforma  l'Ă©cole d'Ensisheim, dont il avait la charge, en collège. Quelques annĂ©es plus tard, encouragĂ© par la RĂ©gence qui favorisait vigoureusement la Contre-RĂ©forme, Jean Rasser fonda ce qu'on a appelĂ© le "premier sĂ©minaire d'Alsace" ou sĂ©minaire Saint-Erhard, parallèlement au collège qui fonctionnait vers 1583. L'Ă©tablissement connut un essor important et accueillait des Ă©tudiants venus de toute la bande rhĂ©nane.

Son entreprise fut poursuivie par les Jésuites de Fribourg arrivés en 1614 et que Louis XIV remplaca dans l'année 1659 par les Pères de la province de Champagne.

Après l'interdiction de l'ordre en France (1764), l'endroit fut successivement dépôt de mendicité, hôpital militaire et Maison Centrale par décret impérial du 23 février 1811.

L'église du collège ne fut construite que vers 1680. Fortement endommagée par les combats de 1944, seule subsiste la façade sur rue, en pierre de taille, rythmée par des pilastres d'une symétrie absolue.

Une partie de l'ancienne chapelle des Jésuites fut transformée en temple protestant après 1870.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)