Auf den Spuren der Habsburger

Frauenbüste aus Kalk
En 1892, les archéologues découvrirent dans l'église Sainte-Foy de Sélestat l'empreinte prise dans la chaux d'un buste de femme; on voudrait qu'il s'agisse du portrait de la comtesse Hildegarde née d'Eguisheim, fondatrice du prieuré en 1094.

L'Alsace

Les comtes d'Eguisheim descendent d'un comte Eberhard. Ce sont les dynastes les plus puissants, dominant la Haute et la Basse Alsace, possédant notamment le château de Haut-Eguisheim et d'importants domaines en Basse Alsace. Le personnage le plus célèbre de cette famille est Bruno, qui devient évêque de Toul puis pape sous le nom de Léon IX en 1048. Les comtes de Mousson, dont sont issues les familles de Bar et de Ferrette, possèdent tout le sud-ouest de l'Alsace, jusqu'à Montbéliard; ils disposent de deux châteaux importants: Altkirch et Ferrette. Thann se développe plus tard autour de la collégiale Saint-Thiébaut et de la route vers la Lorraine par le col de Bussang. Les sires de Horbourg, apparus vers 1090, tiennent Horbourg, Riquewihr et de nombreux villages et possessions à l'est et à l'ouest de Colmar. Le dernier sire, Walter IV, disparaît en 1328, sans avoir reconnu l'enfant né de sa femme Lucie de Ribeaupierre. Les sires de Ribeaupierre sont installés au-dessus de Ribeauvillé depuis le début du XIe siècle. Ils deviennent vite la première place en Moyenne Alsace, face aux Habsbourg, aux villes, à l'évêque de Strasbourg. Les seigneuries, ensembles de terres et de droits, apparues dès le Xe siècle, continuent de s'affirmer. Les grands propriétaires sont d'abord le roi, dont le domaine royal occupe, vers l'an mil, d'importantes étendues dans la vallée de Munster, dans la Harth, sur le piémont vosgien. Les maisons religieuses apparaissent en effet comme d'importants propriétaires fonciers: Murbach, Wissembourg, Munster, Lorsch, Fulda, Saint-Gall, le prieuré de Saint-Valentin de Rouffach sont à la tête de domaines considérables, ensemble de terres données en tenure ou gérées directement, ou de droits divers sur les personnes ou les biens. Les évêques de Strasbourg (notamment avec l'Obermundat, qui, depuis Rouffach, s'étend progressivement de Soultz à Eguisheim) et de Bâle (qui tient la forêt de la Harth en vertu d'une donation effectuée par le roi Conrad II en 1004) ne sont pas en reste. A côté des grands domaines existe toujours la propriété libre, à savoir les alleux, propriétés héréditaires tenues par des hommes libres ne dépendant pour cela de personne, soumis seulement au service militaire à fournir au roi et à payer la dîme.

La cour domaniale (Dinghof) constitue la forme de domaine rural la plus répandue. Le plus ancien texte que nous connaissions concerne la cour de Woffenheim, possession des comtes de Ferrette.
l'église abbatiale de Murbach (XIIIe siècle)
L'imposant chevet de l'église abbatiale de Murbach. Les Habsbourg en ont été les avoués et protecteurs non désintéressés jusqu'au XIIIe siècle.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)