Auf den Spuren der Habsburger

Les premiers Habsbourg

Le Clocher et l'église de Meyenheim. Meyenheim et Ensisheim sont au coeur des possessions rhénanes des Habsbourg.

Rodolphe est le fils de Lanzelin, comte d'Altenburg, qui vécut au Xe siècle. Son frère s'appelle Radbot, lequel est désigné comme comte du Klettgau en 1023. Radbot meurt avant 1045. Sa femme Ita est fille du duc Frédéric de Haute-Lorraine, mort en 978, et soeur de Thierry, duc de Haute-Lorraine. Rodolphe peut être identifié avec l'un des deux chefs de l'armée pontificale qui s'affronte aux Normands de Sicile à Civitella en 1053. En effet, le pape alsacien Léon IX est entré en conflit avec ses voisins au sud des possessions pontificales d'Italie. On en vint aux armes. Ce fait prouve l'importance du comte Rodolphe, chef de l'armée pontificale, un homme à la stature politique dépassant le cadre strictement provincial. L'armée pontificale fut taillée en pièces par les Normands: Rodolphe y trouva la mort. Un grand personnage occupe le siège épiscopal de Strasbourg de 1002 à 1028. Il s'agit de Wernher (Weriner), apparenté aux Habsbourg. Il termine sa vie loin de son diocèse, puisque l'empereur l'envoie auprès du «basileus» à Constantinople où il meurt le 28 octobre 1028. Le petit-fils de Radbot, Otton, est le premier à porter le titre de comte de Habsbourg en 1108.

Ältestes Wahrzeichen der Habsburger
Le lion apparaît comme l'emblème le plus ancien des Habsbourg, qui le conservent comme armoiries personnelles jusqu'à ce que les armoiries d'Autriche (de gueule à la fasce d'argent) s'imposent définitivement à la fin du XIVe siècle.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)