Auf den Spuren der Habsburger

Le plaid royal

Un combat chevaleresque
Un combat chevaleresque à deux avec lance et à cheval, appellé «Tjost». Il est très prisé lors des jeux de tournois.

Au XIIIe siècle encore, la force d'un roi repose essentiellement sur sa suite composée avant tout de nombreux et puissants princes. Dans le but de s'assurer leur fidélité, le roi organise des réunions à la cour. A l'occasion de ces journées, les fiefs royaux et les privilèges sont renouvelés et confirmés. Tous les problèmes d'actualité y sont également discutés. Lors de son premier plaid royal en décembre 1273 à Spire, Rodolphe annonce aux princes d'Empire son intention de restituer à l'Empire, par tous les moyens, les fiefs qui ont été aliénés. Cela l'entraîne trois ans plus tard dans une guerre contre le roi de Bohême. Mais les plaids royaux offrent aussi l'occasion d'organiser une fête chevaleresque, avec tout le faste princier, des jeux de tournois, de la musique et autres divertissements. Les fêtes sont au Moyen Age une forme incontournable de la représentativité seigneuriale.

La maison des chevaliers de Lenzbourg
La cour intérieure et la maison des chevaliers de Lenzbourg. Elles se prêtaient aux tournois et aux fêtes, lors des réunions entre les comtes de Habsbourg.
Un rebec: un instrument Ă  cordes
Ce bel instrument à cordes, un rebec, a été spécialement conçu pour la Maison de Habsbourg-Autriche, grande amatrice de musique et d'art.

EN IMAGES

Représentation du premier duc d'Autriche dès 1156, Henri Jasomirgott. (Vitrail, Zisterzienserabtei Stift Heiligenkreuz, A-Heiligenkreuz)

Top 5

(Kopie 5)